Article quand le célibat n est pas une cata_

Quand finalement le célibat n'est pas une cata

Cette période de célibat est toujours sympa quand tu la vois dans un film hollywoodien. La bande de copines qui vit dans une métropole avec une myriade de choses à faire, à découvrir, des voyages entre amies au soleil, trop génial !

Mais quand tu as 30 ans, que tu vis à la campagne et que tu enchaînes les histoires compliquées … tu fais quoi ? 

Eh bien tu pleures. Sans tomber dans le cliché féministe des filles qui pleurent, voir ses copines se marier et devenir maman peut être un fardeau. Pour moi ça l’a été très longtemps. Jusqu’au point où, quand je passais devant une maison en construction ou que je voyais un bébé je détournais le regard.

Puis un jour j’ai écouté une fois encore, une prédication sur le mariage. Le Pasteur y disait « c’est le souhait de Dieu que tu te maries ». Ah ouais ?!

Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide semblable à lui. Genèse 2 :18

Alors un poids énorme s’est ôté de mon cœur. Les sentiments, d’échec et de passer à côté du sens de la vie m’ont quitté. Dieu m’a rappelé toutes les prières que j’avais faite « Seigneur fait de moi une épouse selon ton cœur, une maman douce et patiente ». J’ai compris qu’Il ne m’avait pas oublié. Non, il me restaurait et me construisait. Comme un vase brisé, Dieu recollait les morceaux un à un de manière extraordinaire. Pour que d’un vase d’argile détruit je passe à de la porcelaine peinte à la main. Amen !

J’ai eu besoin de plusieurs semaines avec Dieu. M’abandonner à Lui complètement, déposer chaque fardeau au pied de la croix. Et miraculeusement mon célibat est devenu vraiment cool. Rien n’avait changé dans ma situation mais dans mon cœur plus rien n’était pareil. Il était devenu la source de ma joie, de ma paix et Lui plaire est devenu le but de ma vie.

Quand tu es seule, ton unique préoccupation c’est toi et le Seigneur ne s’occupe que de toi ! J’ai alors décidé de préparer ma vie d’épouse.

Mon plan était simple : bien dans ma tête, bien dans mes baskets. Un Saint Esprit dans un corps sain. Amen ! Je n’ai jamais voulu être une épouse qui n’a aucune vie sociale, qui se sent mal dans sa peau, qui n’a pas de projets. Ni être une maman à bout de souffle et triste.

Tous les petits moments de paix et de joie Dieu me les montrent. Pouvoir partir où je veux et quand je veux, les cafés partagés avec mon amie, les restaurants en famille, les entraînements sportifs, les temps cocoonings. Toutes ces choses qui autrefois me paraissaient inutiles, me sont alors apparues comme essentielles.

La vie c’est maintenant ! Ce n’est pas hier ni demain, tu construis aujourd’hui. Notre Père de gloire est le ciment mais, c’est à nous de mettre les briques.

Ne vois pas cette période comme une zone morte. Avec le Seigneur tu es souvent dans une salle d’attente. Le docteur ouvre toujours la porte pour t’appeler, alors crois-tu vraiment que Celui qui t’a créé peut t’oublier ? Quand Il ouvrira la porte il faut que tu sois prête !

Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Essaie 49 :15 

Alors si toi aussi ton célibat est ou a pu, être une source de tristesse, parle avec le Père. C’est le moment où tu construis la femme que tu veux devenir. C’est savoir ce que tu veux, parce que tu sais ce que tu vaux.

Sois béni.

Je vous conseille le Chant : Je te servirai – Joseph Moussio

6 à Table

Merci de compléter les informations ci-dessous.
L'hôtesse de ta région te contactera le plus vite possible.