WhatsApp Image 2019-12-22 at 22.54.14

Un cadeau de plus

Lorsqu’Eliya avait 3 ans, nous avions fait appel à une jeune baby-sitter qui se chargeait de la récupérer après l’école et de la surveiller le temps que mon mari et moi rentrions du travail.


Vanessa était une jeune fille d’une vingtaine d’année, très gentille avec qui il m’arrivait d’avoir de longues discussions lorsque je la raccompagnais chez elle en fin de journée. Elle avait connu une enfance assez difficile, séparée de ses parents et n’ayant ni frères et sœurs, elle grandit dans de nombreux foyers d’accueil. Cette fille si attachante, pétillante était passionnée de musique et de chant. Mon mari et moi savions qu’elle aimait être chez nous et nous n’hésitions pas à lui partager notre foi et à lui faire découvrir quelques morceaux de gospel. Mais nous savions aussi qu’elle souffrait d’une profonde solitude .

Les fêtes de fin d’année approchaient à grands pas, et comme dans toutes les églises un culte de noël avec scénettes pour les enfants et chants de noël était prévu. Je trouvais que c’était une bonne occasion de l’inviter connaissant sa passion pour le chant et les chorales. Elle accepta sans hésiter et se réjouissait à l’idée de se rendre à un culte gospel.

Le jour du spectacle, Vanessa était assise au premier rang. Je pouvais voir ses yeux briller et mouillés tout au long du service. Elle fut bouleversée par le message qui avait été prêché ainsi que par les chants de louange. À la fin du service, je lui demanda où elle comptait passer les fêtes de fin d’année. Visiblement elle n’avait rien prévu pour Noël et comptait réveillonner seule dans son studio, comme chaque année. Vanessa n’avait jamais fait l’expérience du repas en famille, des fous rires, des échanges de cadeaux, du sapin bien décoré…
À ce moment-là, je senti Dieu me parler et me dire « Prisca, invite Vanessa chez toi pour Noël »…
Pour être honnête avec vous, j’ai lutté contre cette pensée et j’ai commencé à trouver toutes sortes d’excuses « Noël chez nous c’est sacré, nous avons cultivé nos habitudes. Nous avons cet humour qui nous est propre, et comme toute famille africaine qui se respecte nous parlons et rions très fort. Sûrement que Vanessa ne se sentirait pas à l’aise au milieu de nous. Et puis, il faudra organiser des activités et j’ai également envie de
profiter de ma famille que je vois rarement… » Vous connaissez ce genre de discussions où on essaie juste de convaincre Dieu afin de lui prouver que son idée n’est pas la meilleure. Mais Il me répéta encore « Invite Vanessa à passer les fêtes chez toi en France ».. Bon ok, c’est bon, j’ai compris.

Le jour de Noël arriva et comme à notre habitude nous avions dressé une longue table et prévu un super repas. Je pouvais voir dans les yeux de Vanessa qu’elle était tellement heureuse d’être parmi nous. Puis vint le temps
des échanges des cadeaux. Je senti comme un certain malaise, sûrement se disait-elle qu’elle serait juste spectatrice de ce moment…
Mais mon mari et moi avions prévu un petit cadeau pour elle. Elle était tellement émue de le recevoir et visiblement elle ne s’attendait pas à ce que l’on pense à elle. Mais à ma grande surprise mon grand frère lui tendit le cadeau qu’il avait acheté pour elle, puis ma grande sœur aussi (je ne m’y attendais pas du tout !)… Vanessa était juste inconsolable… c’était trop pour elle en si peu de temps.
Elle n’avait jamais vécu un tel moment : Des « inconnus » t’invitent à leur table et te couvrent de cadeaux et d’amour !

C’est ça l’amour de Christ ! Cet amour qui nécessite que nous sortions de nos habitudes, de notre zone de confort, de nos programmes, pour tendre la main à quelqu’un.
En tant que chrétiens nous pouvons partager notre foi, mais le plus important et de donner !
Jésus le dit si bien dans ce verset « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » Jean 15.13
Il nous l’a démontré lorsqu’Il est venu sur la terre pour faire don de Sa vie afin que nous soyons sauvés.
En cette période de fêtes, je voudrais t’encourager à donner et à partager quelque chose que tu considères comme précieux… du temps, un repas, un café avec une amie, une collègue de travail. Tout comme ce fut le cas pour Vanessa, ce moment restera probablement gravé dans sa/leur mémoire très longtemps.

Prisca B.

Je suis Prisca, mariée à Délé et nous avons trois magnifiques enfants, Eliya, Eytan & Ayden. 

A l’âge de 15 ans j’étais déjà très impliquée dans le ministère des femmes, j’accompagnais ma maman qui était responsable du mouvement des femmes Aglow en France. Au cours de ces années, j’ai rencontré beaucoup de femmes: des femmes mariées, des mamans, des célibataires, des femmes divorcées, des carriéristes, des mamans-célibataires, des femmes qui ont traversé de douloureuses épreuves et qui malgré tout on su rester inébranlables en faisant de Jésus Christ le rocher de leur vie.

En 2016, Dieu m’encourage à lever une armée de guerrières en Belgique : Passion Conference et la Communauté Passion. Il met à mes côtés une équipe de femmes passionnées, pleine d’amour et de bienveillance ! Ensemble nous voulons vous rappeler chaque jour combien vous êtes précieuses et le plan de Dieu est que vous viviez une vie HEUREUSE et ÉPANOUIE en toutes circonstances!