image

Vois comme le ciel est étoilé !

J’aime apercevoir les étoiles brillés pendant la nuit. C’est tellement beau, tu ne trouves pas ?

Ces mystérieux corps célestes crées par Dieu Lui-même (Genèse 1 :16), les hommes leur ont donné différents noms tels que l’étoile filante, l’étoile naine, l’étoile polaire, … Et tout cela, dans un même ciel !

Dans un monde fait de différents êtres, différentes âmes, différents corps, il existe un Dieu unique, l’Eternel Dieu Tout-Puissant. Tout en restant dans la diversité, Dieu a donné à chacun de briller de façon différentes : l’une chante, l’autre danse ; l’une crée de magnifiques bijoux, l’autre cuisine de bons gâteaux ; etc.

T’est-il déjà arrivé de te sentir tellement heureuse de voir ton amie exceller dans ce qu’elle entreprend ? Ou, a contrario, tu rages de mépris de la voir s’épanouir dans le domaine où, passionnément, elle investit son temps ?

Honnêtement, je me suis déjà demandée si Dieu ne faisait pas parfois du favoritisme ! Pourquoi elle et pas moi ? Pourquoi tu donnes plus de « bonbons » à elle et moi, je reste là, à attendre que tu me gâtes avec des sucreries ? Inconsciemment, on réagit vraiment comme des gosses !

L’étoile de ma sœur brille. Tiens … Elle brille bien fort en ce moment, dis donc !

Aujourd’hui, je voudrais méditer sur deux attitudes que je pourrais alors adopter :

  • Je décide de mépriser son étoile

On connaît tous le récit de la naissance de Jésus-Christ. Ce « petit » enfant né dans une étable, entouré de ses parents et glorifié par les rois mages. Oui ? J’aimerais qu’on se concentre ensemble sur la réaction démesurée du roi Hérode qui régnait sur la Judée. On peut en parler ? Laisse-moi placer le décor (Matthieu 2) :

Trois spécialistes des étoiles ont vu briller l’étoile de Jésus et ont compris qu’une promesse divine s’était enfin réalisée. Cela vient aux oreilles d’Hérode, complètement troublé qu’un bébé naisse. Bébé ? J’ai dit bébé ? Je voulais dire le Roi des rois ! Ah, mais oui, le roi Hérode était bien conscient de la destinée de Jésus dès ses premières minutes de vie. Sa réaction ? Trouver où le Messie devait naître afin de mettre fin à cette menace contre son trône. Hérode prendra alors la folle décision de tuer tous les enfants de moins de 2 ans ! Vous vous rendez compte jusqu’où l’homme est mauvais ? Des bébés !

Dieu le Père, qui a fait en sorte de faire briller cette étoile, Celui qui a écrit, mot par mot, la destinée de Jésus bien avant qu’Il naisse, ne pouvait pas laisser la haine d’Hérode toucher à la vie de Son Fils. Avant le massacre, Il envoya un ange avertir Joseph qui cacha le Sauveur de l’humanité loin d’Hérode jusqu’au décès de ce dernier.

J’aimerais qu’à travers cette histoire, nous comprenions que, d’une façon ou d’une autre, j’aurais beau méprisé, ragé, jalousé ce que Dieu a prévu dans la vie d’une personne tant que Celui qui écrit l’histoire n’a pas dit Son dernier mot, son étoile brillera.

  • Je décide d’honorer son étoile et de considérer sa valeur

J’aime la Parole de Dieu. Elle est tellement riche qu’on peut lire deux fois la même histoire et découvrir de nouvelles choses. Un jour, je relisais l’histoire de Joseph. Non, pas le père de Jésus mais le fils de Jacob, celui qu’on surnomme « le roi des rêves ». Mésestimé par ses propres frères à cause des rêves que Dieu avait mis dans son cœur, ce jeune garçon de 17 ans fût alors vendu comme esclave et se retrouvera dans la maison de son nouveau maître, Potiphar, un officier de Pharaon (Genèse 39 : 1-6). Une belle association à en devenir ! Oui, je sais, « Relation maître-esclave, en quoi c’est une belle collaboration ? Tu craques ? ». Attends un peu. Ce qui m’a incroyablement marqué dans cette histoire est que Potiphar se rendait compte que Dieu était avec Joseph et qu’Il faisait « prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait » (v.3). L’Egyptien en était ravi et confia au jeune esclave la gestion de sa maison, et tout ce qu’il possédait. Dès lors, l’Eternel bénit la maison de Potiphar, à cause de Joseph « et la bénédiction de l’Eternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs » (v.5).

Béni outre mesure pour avoir honorer les bénédictions d’un autre !

Après ces deux récits, je ne sais pas quel comportement tu as choisi de suivre, la décision te revient de plein droit. Mais, sache que, pour ma part, j’ai décidé d’apprécier la luminosité, la clarté, la beauté des étoiles qui scintillent autour de moi. Et, avec du recul, je me rends compte que si je ne l’avais pas fait, au jour d’aujourd’hui, tu n’aurais sûrement pas eu la possibilité de lire ces quelques mots. Big up à ses étoiles montantes qu’est la Team Passion Conference ! 

J’ose croire que Dieu nous a réservé, à toi et à moi, des destinées conformes aux promesses qu’Il nous a faites à chacune. Et, bien que nos destinées nous sont propres, celles-ci peuvent même se trouver complémentaires. J’ai également cette certitude que l’étoile de ma sœur, mais aussi de mon frère, que Dieu a placé près de moi ne m’empêche pas de briller également.

« Deux hommes associés sont plus heureux qu’un homme solitaire. À deux ils tirent un bon profit de leur travail. Si l’un d’eux tombe, l’autre le relève. Par contre celui qui est seul est bien à plaindre, car s’il tombe il n’a personne pour le relever » [ L’Ecclésiaste 4 :9-10 ] (Version français courant)

On donne différents noms aux étoiles car elles sont différentes entre elles. Cependant un ciel étoilé n’a-t-il pas besoin que plusieurs étoiles brillent ensemble pour être appelé comme tel ? Let it shine !

Tu es brillante.